lundi 24 décembre 2007

Avec le temps va, l'innocence s'en va (3)

Elle avait peur de dormir sans que sa mère soit à côté d'elle, sa mère assure un sentiment de sécurité que la petite fille n'avait pas la chance de le ressentir sans elle.. Donc si sa mère dors, elle dors à son tour, sinon elle essayait de rester éveillée le temps qu'il faudra : elle dormait debout, assise, en s'accoudant sur la maman qui regardait la télé à une heure tardive un soir d'été. Le film de la soirée était terminé, la mère se préparaient pour dormir, elle éteignait la télé, la lumière du salon, passait à la cuisine pour vérifier si tout allait bien.. Tout ça et la fillette la suivait, s’attachait à sa robe, jusqu'à ce qu'elle arrivait à la chambre à coucher, et là elle s'arrêtât soudainement, s'agenouillât au niveau de la fillette en lui demandant :

- Tu vois une silhouette à travers la fenêtre?
- Oui maman
- C'est la silhouette de quoi d'après toi?
- Je sais pas..

C'était un voleur qui s'apprêtait à sauter de la fenêtre à la chambre à coucher, la mère hurlait comme elle ne l'avait jamais fait de sa vie, de la panique partout le père se réveillait en demandant qu'est qu'il y a et en courant même sans s'attendre à une réponse, le voleur faisait marche arrière et s'échappât.. Et la fillette dans tout ça ne comprenait rien du tout, et c'est qui était bizarre, c'est qu'elle n'avait éprouvé durant cet incident aucun sentiment de peur, ou d'insécurité.. Pourtant tout le monde autour d'elle paniquait, peut être qu'elle ne savait pas encore ce que c'est un danger, ou peut être même qu'elle ne savait pas que le mot danger n'existait même.. Mais grâce à cet incident, ou dirai-je à cause de cet incident, elle a appris à le savoir...

A suivre...

2 commentaires:

orion a dit…

bonjour et 3idek mabrok,

je continue à suivre l'histoire comme tu vois :) et je suis toujours attiré.

ce passage est très intéressant il touche là une part de chacun d'entre nous. Le fait que la fille n'avait pas réalisé le danger peut venir du fait que son monde est limité à sa mère et au proche environnement familial donc ce qui est extèrieur ne la egarde pas; Après cet incident elle a réalisé qu'il y a autre chose dehors. avec l'avancement de l'age cet univers s'agrandira au fur et à mesure jusqu'à ce qu'elle sera tellement impliquée dans l'univers extèrieur qu'elle pourra oublier ce semblant de sécurité qu'on vit dans l'enfance. Ceux qui garde toujours ces souvenirs et les entiments qui les accompagnent sont les gens spéciaux qu'on rencontre dans notre vie. C'est de ça que je parlais la dernière fois quand j'ai demandé la question : as tu jamais oublié ton enfance ?

un ami m'a dit un jour : lorsqu'on perds son innocence on la perd pour toujours. il aurait du dire lorsqu'on perd se sentiement de sécurité on le perds pour toujours.

je parle toujours de cet ami :)
ce qui est beau c'est qu'il a réellement existé rien qu'en écrivant ces mots je ne peux que sourire.

bonne continuité et je ne te priverais pas de mes commentaires ; si tu permets bien sur.

YOYO a dit…

3idek mabrouk orion :)
Je suis contente qu'il y a quelqu'un qui a pu interprété le message que j'ai voulu transmettre avec ce que j'ai posté aujourd'hui exactement comme je l'ai souhaité :-). Tes commentaire sont toujours les bienvenus...