jeudi 15 novembre 2007

Une histoire touchante

Il était une fois un garçon avec un sale caractère. Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et/ou se disputerait avec quelqu'un. Le premier jour il en planta 37 dans la barrière.

Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour: il avait découvert que c'était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et il lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou.

Son père lui dit alors d'enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n'aurait pas perdu patience. Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière.

Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit: "Mon fils, tu t'es bien comporté mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière.

Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle-là.

Tu peux planter un couteau dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera.

Une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique...

12 commentaires:

Z Y E D a dit…

j adore la morale de l histoire

YOYO a dit…

oui Z Y E D c'est ce qui m'a touché le plus... C'est vrai et un c'est un bon exemple qui illutre cette morale.

theKnight a dit…

J'ai beaucoup adore la morale de l'histoire...
Merci

elgreco a dit…

AHHH LA VIDA!

LA VIDA E UNA ESCUELA !!!

mariouma a dit…

ahla yoyo
merci pour ton passage sur mon blog passe quand tu veux ;)
à bientot

venus a dit…

mais il y a toujours le pardon yoyo, le pardon, sert à soigner nos blessures, et l'amour à enlever les cicatrices...

il est vrai qu'il faut éviter de blesser l'autre, et si c'est fait ? le pardon et l'amour s'en chargeront du reste, n'est ce pas yoyo ??

YOYO a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
YOYO a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
YOYO a dit…

@elgreco : oui la vie est une école ;)
@mariouma : merci ma chère :), ce fut un plaisir de le redécouvir, toi aussi passe quand tu veux.
@venus : l'amour ça n'existe que dans les livres.. les contes de fées qu'on nous racontait quand nous étions enfants.. Je suis épuisée, j'ai pardonné tout ceux qui m'ont fait du mal alors que personne n'a pardonné mes gaffes.. Je sais que je finirai par pardonner, mais ça changera pas ma nouvelle vision des choses.."things will never be the same again"

Yosra a dit…

eh oui, c'est vrai que parfois les mots peuvent blesser plus que le geste..faut faire gaffe..

ça me rapelle les fables de la fontaine :) sympa:)

Hmayed a dit…

c'est une petite histoire que le roi mohamed 6 du maroc a enseigner a son fils cadets ,
ta trouvé ca ou ?

YOYO a dit…

@Yosra: oui les mots blessent plus que les gestes..
@Hmayed : je l'ai trouvé dans mon pc, comment elle a débarqué, allahou a3lam :), parfois je charge et je stocke des trucs dont je sais même pas la nature, mais que je découvre par la suite...